Trafic de drogue et insécurité pour les étudiants marseillais : Stop au laxisme des pouvoirs publics !

Par UNI Aix-Marseille

Le 19 janvier 2024 à 14h45

UNI

Je partage l'article

Points de deal, insécurité, squats de migrants, insalubrité… Il y a plusieurs semaines, l’UNI s’était déjà mobilisée pour alerter sur la situation dans le quartier de la Porte d’Aix, à Marseille, où l’insécurité et l’insalubrité liées au trafic de drogue pèsent sur la vie des étudiants et ont provoqué la fermeture temporaire de la Faculté d’éco-gestion de Colbert.

Alors que les étudiants en économie s’inquiètent et se sentent abandonnés, la situation n’a pas évolué et c’est aujourd’hui tout le quartier qui est gangrené. À quelques mètres d’ici, ce sont les étudiants des écoles d’architecture et d’informatique qui subissent de pleins fouet cette situation invivable, contraints d’adaptés leurs comportement pour se rendre sur leurs lieux d’étude.

La menace de délocalisation de la Faculté d’éco-gestion de Colbert de la part de la présidence de l’Université d’Aix-Marseille, la couverture presse et les multiples images attestant de la récurrence de ces faits d’insécurité, auraient dû alerter le Maire de Marseille et le gouvernement. Malgré tout ils refusent de s’emparer du sujet afin de mettre les moyens nécessaires pour y remédier.

Refusons cette situation invivable pour les étudiants en signant la pétition !

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Un proviseur de lycée menacé de mort pour avoir demandé à une élève de retirer son voile

Article lié -

L’UNI s’oppose à la délocalisation d’un master d’Aix-en-Provence sur le site Colbert de Marseille

Article lié -

Port du voile intégral à l’Université de Lille : L’UNI demande une réaction de Sylvie Retailleau