« UJM en opposition » ou UJM sous contrôle de la gauche étudiante ?

Par UNI Archives

Le 5 février 2009 à 12h39

Image « UJM en opposition » ou UJM sous contrôle de la gauche étudiante ?

Je partage l'article

Ces derniers jours, de nombreuses universités se sont déclarées en grève, refusent une remontée des maquettes au niveau du ministère afin de mettre en place une  » mastérification  » des concours à la prochaine rentrée et défilent pour montrer leur refus de voir certaines lois directives de la réforme universitaire entrée en application. Parmi ces universités, nous retrouvons celle de Jean Monnet menée par un groupuscule d’étudiants !


Depuis Lundi 02 Février 2009, les étudiants de la faculté des sciences de l’université Jean Monnet, situé sur le campus de la Métare, voient leurs heures de cours s’amoindrirent considérablement faute de présence des Enseignants-Chercheurs ! Si il est vrai qu’ils sont pénalisés par ses cours qui sautent à la dernière minute, il faudra de plus, tout ou tard les rattraper au détriment de leur temps de libre, par exemple !

A ce mouvement professoral s’est ajouté en ce même jour, lors d’une AG, « les étudiants de la faculté des sciences » dont les représentants élus des différents conseils ( CA, CEVU, CS …) organisaient la séance. Cependant, notez que moins de 300 étudiants – encore moins lors du vote – étaient présents lors des différents votes de cette AG avec une répartition des voix comme suit : 24 CONTRE – 156 ABSTENTION – 106 POUR en ce qui concerne le vote conduisant à la grève jusqu’à Jeudi 06 Février 2009, lors de la prochaine AG.

Il apparaît important de faire deux constats après ce vote : dans un premier temps, même avec 300 étudiants l’AG n’a pas légitimité à se dire représentative de la majorité des étudiants inscrits en sciences ! Ensuite, près de la moitié des votants – surtout les «  POUR » – ne sont pas des étudiants des locaux. En effet le STAPS, rattaché depuis Janvier 2009 à notre faculté, a été convié à prendre par aux différents votes, toutefois en ce qui concerne celui-ci, n’étant pas localisés à la Métare…
Mais le pire reste à venir quand on observe qu’il y a 156 Abstentionnistes, que de nombreuses interrogations quant à un potentiel blocage ont vu le jour… et qu’on ne se pose aucune question !

Bien sur, les organisateurs ne voyaient pas ce questionnement au vu du taux l’abstention puisqu’ils étaient principalement des étudiants du site de Tréf’ – droit, sciences humaines …- qui avaient déjà votés la grève, quelques jours auparavant!

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !

Article lié -

Hommage à Jacques Rougeot, créateur de l’UNI et combattant politique visionnaire