Une fois de plus, les mouvements d’extrême-gauche sèment le trouble et l’agitation à Angers.

Par UNI Archives

Le 28 avril 2009 à 11h35

Image Une fois de plus, les mouvements d’extrême-gauche sèment le trouble et l’agitation à Angers.

Je partage l'article

Alors que les organisation et partis d’extrême gauche prennent en otage depuis maintenant plus de 3 mois les étudiants de la faculté de Lettres de l’Université d’Angers, les extrémistes et agitateurs continuent leurs agissements violents.


Ce samedi 25 avril 2009, dans l’après-midi, le centre ville d’Angers a été le théâtre de troubles et de violences dues aux anarchistes et communistes, rompus à l’agitation. Sous prétexte d’une manifestation non violente, ces enragés ont pris d’assaut et occupé des biens publics, appartenant à la mairie d’Angers, déclenchant confusion et désordre en plein centre ville.

L’UNI-Angers dénonce fermement ces agissements irresponsables et d’une violence rare, et remarque qu’une fois de plus, les bloqueurs, aujourd’hui casseurs se démarquent par leur inconscience et leur brutalité.

De plus, l’UNI Angers demande à ce que des mesures fermes soient prises contre ces agitateurs face à ce déchainement de haine et de violence. L’université d’Angers doit prendre ses responsabilités en les déférant devant un conseil de discipline, et des mesures judiciaires doivent être prises afin que ces exactions ne restent pas impunies.

27 Avril 2009

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !