UNEF, mensonges & manipulations !

Par UNI Archives

Le 1 novembre 2008 à 16h12

Image UNEF, mensonges & manipulations !

Je partage l'article

La nouvelle campagne de l’UNEF Rouen à la faculté de droit, sciences économiques et gestion est encore une nouvelle fois fallacieuse.

Jeudi 9 octobre, le Conseil de Gestion de cette UFR vote sur le principe d’une inscription obligatoire à la 2ème session (les rattrapages). Ce vote remporte un très large consensus : l’unanimité des voix moins deux voies ; celles de l’UNEF, tandis que les 2 élus UNI ont voté pour.

Depuis le lundi 20 octobre, l’UNEF fait circuler la rumeur par voie de tracts et de pétition que l’UFR souhaite tout simplement supprimer la seconde session. Ils se basent sur une déclaration de Valérie Pécresse au Figaro fin juin se posant la question de l’utilité de ladite session.
Se rapprochant de cette déclaration, ces jeunes camarades insinuent que l’UFR a supprimé la 2ème session. Ils se présentent alors comme seuls défenseurs des « pauvres étudiants salariés », des « pauvres étudiants ayant besoin de la session de septembre pour avoir leur année ».

Nous dénonçons cette tentative de manipulation à l’égard des étudiants : l’UFR n’a en aucune manière l’intention de supprimer la session de rattrapages.
L’inscription n’est faite que dans un but de bonne administration : en effet, environ seul un tiers des étudiants se présente effectivement à la 2nde session : vous imaginez les économies d’échelle qui peuvent exister.
Enfin, cette mesure a également pour intérêt de responsabiliser l’étudiant : l’UNEF, au lieu de cette amélioration, préfère encore une fois l’assistanat, la soumission de l’étudiant, qu’a sa propre autonomie.

L’UNEF n’est égale qu’a elle-même : mensonges & manipulations !!! L’UNI s’engage à rétablir la vérité dans les amphis dès lundi.

Et si le mérite devenait à la mode ?

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Violences politiques : l’UNI demande que le mobile politique soit reconnu comme une circonstance aggravante 

Article lié -

Raphaël Arnault, un militant ultra-violent et fiché S, investi par le Front Populaire aux élections législatives

Article lié -

Communiqué de presse sur les élections législatives