Vers une bipolarisation de la représentation étudiante au Havre!

Par UNI Archives

Le 6 décembre 2004 à 20h57

Image Vers une bipolarisation de la représentation étudiante au Havre!

Je partage l'article

Mardi 07 décembre 2004, aura lieu à l’université du Havre l’élection des représentants étudiants au sein des différents conseils que compte le principal établissement d’enseignement supérieur de la région. Les dernières élections générales de décembre 2002 avaient vu un éparpillement sans précédent des voix des étudiants, celles-ci allant de l’extrême – gauche étudiante (Sud étudiant) à la droite avec l’UNI en passant par la non moins gauche extrême (UNEF) et les listes associatives et corporatistes de la Flèche.


Le scrutin de cette année est d’abord marqué par la disparition du paysage politique universitaire de La Flèche qui a ainsi achevé sa lente déchéance après le départ de ses leaders charismatiques il y a 3 ans. Alors que SUD a brillé depuis la rentrée par son absence du terrain militant universitaire, l’UNEF s’est quant à elle fait remarquer par des propositions démagogiques et pour le moins clientélistes.

L’UNI pour sa part est restée fidèle à une politique de soutien des initiatives de l’université dans le sens d’une amélioration des conditions d’études sans tomber dans le travers du prêchi-prêcha béat et de la réforme en cours dite du LMD visant à améliorer la qualité des diplômes et leur lisibilité sur le marché du travail. Toutefois, ces derniers jours ont été marqués par l’annonce de l’UNEF – par ailleurs difficilement vérifiable – d’un projet de la mairie qui consisterait à faire du principal site de l’université (site Lebon regroupant les trois facultés : Affaires Internationales, Lettres et Science Humaines et Sciences et Techniques) une vaste zone de stationnement payant.

Il est évident que l’UNI s’opposerait à ce projet s’il venait à être officiel. Il faut préciser que la moitié des étudiants du Havre venant à l’université n’est pas originaire de notre cité ce qui contraint ainsi à se déplacer en voiture, le plus souvent. Cela prouve s’il en était encore besoin que notre université est un pôle d’attraction régional majeur et doit le rester. Il serait en outre dommage de faire supporter sur le dos des étudiants le prix d’investissements certes utiles mais coûteux. Aussi ce scrutin a-t-il déjà pris une tournure polémique depuis quelques jours, dont le danger principal serait tout de même d’occulter les vrais problèmes des étudiants : qualité des diplômes, moyens adéquats et performants pour étudier sereinement (Bibliothèque ouverte plus tard, davantage de postes informatiques,…)…

A l’issue de ce scrutin, l’UNI-Le Havre espère en outre retrouver son statut de seconde force étudiante au Havre, position qu’elle a détenue en 2002 après son succès sans précédent lors des élections du CROUS de Haute – Normandie et qui l’avait vue talonner l’extrême – gauche havraise de très près.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !