Victoire des anti-bloqueurs, coup de force de l’extrême gauche

Par UNI Archives

Le 15 novembre 2007 à 18h04

Image Victoire des anti-bloqueurs, coup de force de l’extrême gauche

Je partage l'article

Aujourd’hui une nouvelle assemblée générale s’est illégalement tenue sur le campus de l’Université de Provence (Aix-Marseille 1). Après avoir tenté de sélectionner les entrants, les organisateurs ont cédé afin d’obtenir un nombre décent de participants.

Le mouvement pour le blocage de l’université, gangrené par les divergences chroniques de ses organisateurs, s’essouffle face à la mobilisation croissante pour la reprise des cours.

En effet, les plus radicaux, mis en difficulté par une assemblée qui ne leur été visiblement pas acquise ont dû avoir recours à des procédés antidémocratiques afin de poursuivre la réunion dans les locaux mêmes de la faculté administrativement fermée.

Les partisans majoritaires de la reprise des cours refusant l’entrée en force dans les bâtiments, les leaders, accompagnés de leur « Service d’Ordre » (S.O.), ont pu poursuivre leur débat sans risque d’entendre une quelconque voix dissidente.

Les forces de l’ordre sont donc intervenues afin d’empêcher un nouveau squat du campus « Lettres – Sciences Humaines » de l’Université de Provence.

L’UNI se félicite des avancées obtenues par la mobilisation des étudiants pour la reprise des cours.

L’UNI dénonce les agissements de cette faible minorité se retranchant dans les bâtiments, et invite une nouvelle fois le président de l’université à prendre ses responsabilités.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !