Violences aux abords de la Faculté d’Economie-Gestion : l’UNI demande une réaction ferme de la préfecture

Par UNI Archives

Le 28 septembre 2018 à 15h42

Image Violences aux abords de la Faculté d’Economie-Gestion : l’UNI demande une réaction ferme de la préfecture

Je partage l'article

Le 25 septembre, s’est déroulée une scène d’une extrême violence entre une cinquantaine de personnes identifiées comme des migrants sur le parvis de la Faculté d’Economie-Gestion du campus Colbert à Marseille. Ils s’en sont également pris à des passant ainsi qu’à des étudiants de la faculté à l’aide de couteaux et de sabres.

Ces agression ont conduit les étudiants et les enseignants à se réfugier pendant plus d’une demi-heure au sein du bâtiment de la faculté. Ces derniers ont attendu la police dans un climat de peur et d’angoisse.

Unique association représentative des étudiants d’économie-gestion, l’UNI Aix-Marseille apporte tout son soutien aux témoins et victimes, ainsi qu’aux personnels. Nous nous associons à la pétition du personnel administratif adressée au Ministère de l’Education nationale à cet effet.

Nous nous mettons à la disposition des étudiants qui auraient besoin d’un soutien auprès de la présidence de l’université et des professeurs.

L’UNI demande une réponse ferme de la part de la préfecture et du gouvernement qui sont les premiers responsables de ces violences et de cette insécurité. De plus, nous interpellons le président d’AMU, monsieur Yvon Berland, sur la situation déplorable et inacceptable tant sur la sécurité que sur la salubrité de nombreux sites marseillais qui nécessitent aujourd’hui la mise en place d’une véritable politique de sécurisation des campus.

AMU ne sautait être une université d’excellence et avoir une portée mondiale sans que la sécurité des étudiants et une bonne condition de vie et d’étude sur le campus ne soient assurées.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !