Violences et déni de démocratie au Mirail

Par UNI Archives

Le 7 novembre 2018 à 22h26

Image Violences et déni de démocratie au Mirail

Je partage l'article

Mardi 6 et mercredi 7 novembre 2018, avait lieu les élections des représentants étudiants aux conseils centraux de l’université Toulouse 2 Jean Jaurès.

Mercredi 7, des militants de l’UNI étaient présents à l’université pour informer les étudiants du programme présenté par la liste « les blocage : plus jamais ». Les militants des listes UET, UEC, UNEF et Solidaires, sous le regard passif de militants et responsables de la FAGE, nous ont contraints physiquement et violemment à quitter immédiatement les lieux après de nombreuses intimidations.

L’UNI condamne cette atteinte flagrante à la démocratie étudiante ainsi que l’inaction de l’UT2J, pourtant censée assurer la protection des étudiants et le bon déroulement des élections.

De plus, l’UNI demande au gouvernent de prendre enfin des mesures pour assurer la sécurité des étudiants et des campus. En effet, les violences se multiplient sans aucun sanction.

L’extrême-gauche étudiante montre son vrai visage, celui de la violence et l’intolérance refusant l’installation de tout pluralisme politique au sein de l’UT2J.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !