«Vous brûlerez comme vos camions» : l’ultra gauche plus haineuse que jamais.

Par UNI Nantes

Le 26 mai 2023 à 12h14

Image «Vous brûlerez comme vos camions» : l’ultra gauche plus haineuse que jamais.

Je partage l'article

Il est bien connu que l’extrême-gauche n’aime pas les forces de l’ordre, car celles-ci empêchent de casser, dégrader et imposer la loi du plus fort sur le campus afin d’instaurer ses idées, quand ils en ont ! Le début d’année 2023 a été marqué par un nombre de menaces immondes, certains tags moquant même le colonel de Gendarmerie Arnaud Beltrame mort assassiné par un islamiste en sauvant des otages, ou encore le gendarme du GIGN Arnaud Blanc mort en Guyane face à des orpailleurs d’or. Des hommes courageux avec un honneur contrairement à ces groupuscules insultant nos institutions en pensant faire la révolution en taguant le campus en pleine nuit ou en venant bloquer avec des individus n’étant même pas étudiants. La presse locale et nationale a interrogé notre responsable Nantais suite à ces dégradations. Voici deux articles résumant nos différentes réactions face à ces banderoles, dégradations et tags retrouvés sur le campus. Malgré tous nos signalement aucune condamnation publique ou dépôt de plainte de la part Nantes Université (Université de Nantes) et sa présidente Carine Bernault, et des députés de la NUPES de Nantes malgré le contenu et le coût de ces dégradations et menaces de mort.

https://www.lefigaro.fr/nantes/vous-brulerez-comme-vos-camions-a-nantes-une-banderole-ciblant-les-forces-de-l-ordre-fait-polemique-20230331

https://etudiant.lefigaro.fr/article/un-hetero-une-balle-a-nantes-la-haine-fleurit-sur-les-murs-de-la-fac_329b4870-d52d-11ed-9e4f-30810bdaa0e5/

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Interruption de la table ronde sur la question Palestinienne à l’Université de Lille : les militants pro-hamas accusent la présidence de l’Université de complicité à un « génocide ».

Article lié -

Appel au blocage des lycées par l’extrême-gauche : L’UNI demande au gouvernement la tolérance zéro pour les fauteurs de trouble.

Article lié -

L’UNI devant Sciences Po pour dénoncer la venue de Jean-Luc Mélenchon