Réaction de l’UNI suite à la conférence de presse de rentrée de Valérie Pécresse

Par UNI Archives

Le 17 septembre 2009 à 18h03

UNI

Je partage l'article

De nombreuses innovations qui vont dans le bon sens :
les universités doivent désormais prendre leurs responsabilités.

A l’occasion de sa conférence de presse de rentrée, Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, est revenue sur plusieurs des grands chantiers mis en place ces derniers mois (plan de réussite en Licence, mise en place de fondations, diversification de l’offre de logement…).

L’UNI est heureuse de voir que plusieurs de ses propositions les plus innovantes aient été reprises et mises en place par la ministre, comme par exemple le développement de logements modulables.

Pour les étudiants, le logement reste la première des difficultés qu’ils rencontrent à la rentrée. Si l’on veut répondre efficacement à ce problème, il faut aujourd’hui développer une offre de logements complémentaire de celle des CROUS. Alors qu’elles ont désormais les moyens d’agir directement sur ce dossier du logement, la grande majorité des universités trainent toujours des pieds. Afin d’améliorer rapidement une situation qui devient urgente, l’UNI appelle les présidents d’université à prendre leurs responsabilités.

Revalorisation des bourses.

La revalorisation des bourses annoncée le 31 août dernier permet d’améliorer sensiblement la situation des étudiants boursiers. Cette année, un nouveau chantier reste à ouvrir : celui de l’aide à destination des étudiants issus des classes moyennes qui demeurent les grands oubliés du système d’aides sociales. L’UNI propose la mise en place d’un système mixte, avec de nouvelles mesures (prêts étudiants, tickets restauration étudiante….) afin de permettre à l’ensemble des étudiants de bénéficier d’un soutien des pouvoirs publics, en complément du système actuel.

Chute des inscriptions à l’université.

Les universités sont condamnées à innover et à se moderniser si elles veulent à nouveau attirer les étudiants. En effet, cette année encore, les étudiants boudent le premier cycle universitaire. La chute des inscriptions en Licence de 2.3% reste importante dans un contexte où les « très bons résultats » du bac 2009 ont amené de plus nombreux bacheliers à s’inscrire dans l’enseignement supérieur. Ces derniers préfèrent comme l’ont confirmé les chiffres du système Postbac, les filières sélectives.

Dès la fin définitive des inscriptions, l’UNI demandera la publication détaillée des chiffres d’inscription, établissement par établissement, filière par filière.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !